Deux Argentins de 51 et 62 ans seront jugés dans quelques mois pour le viol et le meurtre d’une femme de 46 ans survenus le 30 décembre 2018 à Buenos Aires. L’accusation compte se servir d’un «témoignage» pour le moins particulier lors du procès: celui du perroquet de la victime, qui a répété les derniers mots de sa propriétaire, selon «La Nacion».

via https://www.20min.ch/fr/story/le-perroquet-repete-les-derniers-mots-de-sa-proprio-assassinee-119928470030