Depuis la maison d’arrêt de Villeneuve-lès-Maguelone (Hérault), un chef de réseau et son commercial recrutaient des filles prostituées partout en France leur promettant protection, clients et hébergement contre 50% de leurs revenus.

Via https://www.midilibre.fr/2020/05/28/montpellier-le-reseau-de-proxenetisme-etait-organise-par-telephone-depuis-la-prison,8906935.php