Compte en banque, casier judiciaire… Ils payaient des fonctionnaires de police pour obtenir des renseignements privés sur certains de leurs salariés, syndiqués, ou sur certains candidats à l’embauche. La société Ikea France et plusieurs personnes, dont des anciens dirigeants de l’entreprise ont été renvoyés en correctionnelle, a indiqué jeudi le parquet de Versailles, confirmant une information du Monde.

Via http://www.leparisien.fr/faits-divers/espionnage-de-salaries-ikea-et-plusieurs-ex-dirigeants-renvoyes-en-proces-14-05-2020-8317098.php