Le parquet reproche à l’islamologue suisse, accusé de viols sur quatre femmes, d’avoir diffusé le véritable nom d’une de ses plaignantes à la télévision et dans son livre.

Via http://www.leparisien.fr/faits-divers/tariq-ramadan-devant-la-justice-pour-avoir-revele-le-nom-d-une-de-ses-accusatrices-09-03-2020-8276046.php.