Nous nous étions déjà fait écho de la présence de faux mineurs isolés étrangers dans l’établissement pénitentiaire pour mineurs d’Orvault, aux portes de Nantes. Une situation qui est au détriment du contribuable – entre 521 et 570 € par jour et par mineur en 2012, sans doute plus encore aujourd’hui – mais aussi des vrais mineurs placés dans ces établissements. Nous publions à ce sujet un tract particulièrement édifiant de l’FAP-UNSA de l’EPM d’Orvault, en date du 18 février dernier.

Via https://www.breizh-info.com/2020/03/05/137737/epm-dorvault-un-mineur-isole-de-44-ans-en-detention/.