« La plupart concernent des dossiers de violences sur des personnels pénitentiaires de la maison d’arrêt de La Talaudière avec des peines de 2 à 6 mois ferme. Le premier dossier concerne un jeune homme de 27 ans. »

« Auditionné, le prévenu explique : « J’étais énervé, j’ai vu là un excès d’autorité inutile ». Le procureur reconnaît : « Ça peut prêter à sourire, il y a pire en matière d’outrage. Mais monsieur est multirécidiviste sur ce type d’infraction et en plus on cible un personnel féminin ». Il requiert deux mois ferme et sera suivi par le tribunal. »

« La seconde affaire, se passe aussi lors du retour de la promenade, le 21 mai dernier. Cette fois le détenu ne veut pas réintégrer sa cellule. Il veut en changer car son codétenu fume trop et lui est en période de ramadan. Une procédure existe pour demander un tel changement, il ne l’a pas respectée. »

« Le tribunal condamne Mohamade Lakhal à six mois de prison ferme. »

Lire l’article complet


https://www.leprogres.fr/edition-loire-sud/2020/01/30/de-deux-a-six-mois-de-prison-pour-outrage-a-des-gardiens-de-prison.