« Corps et visage dissimulés, canne de rotin en main, la femme avance, lève le bras puis fouette la condamnée agenouillée : c’est la dernière recrue d’une nouvelle brigade féminine chargée de flageller les femmes, de plus en plus nombreuses à être punies à Aceh en vertu de la charia. »

Lire la suite


https://www.cnews.fr/monde/2020-01-29/aceh-une-brigade-feminine-chargee-de-flageller-les-femmes-en-vertu-de-la-charia.