« Arrivé à Verdun le 10 septembre dernier, Berouz* n’a pas attendu longtemps pour faire parler de lui. En effet, le soir même, ce jeune demandeur d’asile afghan se laissait enfermer dans le magasin Cora. « La vidéosurveillance le montre se déplacer discrètement entre les rayons et faire tout simplement son shopping », décrit la substitut Floriane Tappon. »

Lire la suite


https://www.estrepublicain.fr/faits-divers-justice/2020/01/16/place-en-garde-a-vue-apres-des-vols-un-afghan-se-rebelle-a-cause-d-un-cafe.