« La procureure Catherine Sorita-Minard avait requis une peine de six mois d’emprisonnement avec sursis et mise à l’épreuve, et obligation d’indemniser les parties civiles. »

Lire la suite


https://www.lalsace.fr/faits-divers-justice/2020/01/10/alain-soral-relaxe-pour-sa-quenelle-devant-le-tribunal-correctionnel-de-colmar.