«  »La scène s’est déroulée vendredi 3 janvier, entre 9h40 et 10h10, à l’angle de l’avenue de Suffren et du Quai Branly à Paris », a précisé l’avocat.

« Pendant ce contrôle de police, le cerveau de Cédric n’a plus été suffisamment oxygéné pendant plusieurs minutes et il y a plusieurs raisons possibles. Il a peut-être fait l’objet d’un geste technique, comme on dit dans le jargon policier, une clé d’étranglement, un plaquage ventral ou d’autres gestes qui mènent souvent à l’asphyxie. C’est une hypothèse, rien est certain », a expliqué l’avocat à Franceinfo. »

Lire la suite


https://www.republicain-lorrain.fr/france-monde/2020/01/05/un-homme-qui-a-fait-un-malaise-pendant-un-controle-de-police-est-mort-annonce-son-avocat.