« Le Défenseur des droits a recommandé des sanctions contre la hiérarchie policière, qualifiant d’«interpellations déguisées» des contrôles d’identités qui avaient empêché 43 «gilets jaunes» de manifester le 2 janvier 2019 à Paris, en marge d’une arrestation controversée d’Éric Drouet, figure du mouvement. »

Lire la suite


https://www.lefigaro.fr/flash-actu/gilets-jaunes-le-defenseur-des-droits-denonce-des-interpellations-deguisees-20191220.