« Un ancien commandant de brigade et ses deux adjoints doivent répondre de divers chefs d’accusation, dont violences, détention de stupéfiants, escroquerie, etc. »

Lire la suite


https://www.sudouest.fr/2019/12/02/-6902573-4583.php.