La justice avait laissé une année à ce nonagénaire pour démontrer qu’il pouvait laisser sa femme tranquille. Rien n’y a fait… L’irascible vieux écope de six mois de prison avec sursis.

Lire la suite


https://www.estrepublicain.fr/edition-de-nancy-ville/2019/11/07/condamne-a-92-ans-pour-des-violences-conjugales.