Un trentenaire a été condamné à effectuer 105 heures de travaux d’intérêt général dans un délai de 18 mois après avoir lapidé à mort et noyé un labrador confié par son père. Il sera également tenu d’indemniser à hauteur de 75 euros chacune des associations de défense des animaux qui s’étaient portées parties civiles à son procès.

Lire la suite


https://fr.sputniknews.com/france/201910261042325777-il-ecope-de-105h-de-travaux-dinteret-general-pour-avoir-frappe-un-chien-avant-de-le-noyer-dans-un/.