Insultes sexuelles, moqueries répétées sur le physique, surnom humiliant, propos graveleux, menottages, placages au sol, enfermement dans une geôle de garde à vue et menace de « taser », claques ou coups de règles sur les fesses, traces de marqueur sur le visage…

C’est un véritable calvaire qu’affirme avoir vécu durant plusieurs mois entre 2018 et 2019 au commissariat de Châlons-en-Champagne une jeune femme de 23 ans.

Elle met en cause trois policiers de 39, 35 et 34 ans et un chef de brigade de 46 ans, tous les quatre suspendus de leurs fonctions depuis la révélation des faits en juin.

-sud-ouest

Source https://www.sudouest.fr/2019/09/21/2-a-5-mois-ferme-requis-contre-quatre-policiers-pour-le-harcelement-d-une-adjointe-de-securite-6594038-4697.php.