Selon Lyon Mag, plusieurs personnes ont été condamnées pour un business plutôt juteux.

Ils volaient des objets et se servaient de l’argent récolté pour le prêter à des personnes en besoin d’avocat.

L’avocat lui-même aurait facilité le contact entre le receleur et les emprunteurs.

À l’époque, une centaine d’objets volés (bijoux, statues) ont été retrouvés dans la caravane du receleur, âgé d’une soixantaine d’années au moment des faits.

Une affaire qui a valu à l’avocat une interdiction de pratiquer de trois ans, dont dix-huit avec sursis, émise par ses confrères.

Jugé hier à Lyon, l’avocat a été condamné à quinze mois de prison avec sursis, et à une amende de 25 000 euros.

-LyonCapitale

Vu sur Lyon capitale. fr