70 pompiers sur 240 manquaient à l’appel ce jeudi 06 décembre dans la Métropole de Lyon.

Nombre d’entre eux ont décidé simultanément de consulter leurs médecins pour obtenir le droit à un arrêt maladie.

Les revendications portent principalement sur des effectifs jugés insuffisants et des augmentations de salaires encore trop faibles selon les syndicats.

Il font ainsi valoir un mal-être sur lequel ils alertent depuis plusieurs mois lié à l’augmentation du nombre d’interventions et à des effectifs qu’ils jugent insuffisants pour remplir leurs missions.

Un préavis de grève avait été déposé pour la fête des lumières.

La profession étant réquisitionnable selon les besoins, même en grève, les hommes en rouge sont obligés de travailler.

Cette vague d’arrêt maladie constitue donc également une pression exercée sur la hiérarchie du SDMIS 69 après plusieurs mois de mobilisation.

Franck Chenal du syndicat Sud rappelle que cette action collective n’est pas menée à l’appel des organisations syndicales.

-France 3 Auvergne-Rhône-Alpes

Vu sur France tvinfo. fr