Des sacs de sport remplis de plaquettes de résine de cannabis disposés à même les sièges arrière de la voiture, ainsi que dans le coffre.

Quand ce ne sont pas des kilos de drogue directement emballés sous forme de « valises marocaines ».

Le 2 décembre, sur la foi d’un renseignement, les policiers de la brigade des stupéfiants (BSP) de la police judiciaire de Paris sont tombés en flagrant délit sur une équipe de trois trafiquants de drogue présumés de retour d’Espagne dans l’Essonne.

Ils sont soupçonnés d’avoir importé 600 kg de résine de cannabis, marchandise qui devait inonder les petits marchés illicites de la Seine-Saint-Denis et du Val-d’Oise.
Sur l’un des suspects, les enquêteurs de la BSP ont retrouvé 14 000 euros en liquide.

À leurs domiciles, des plaques d’immatriculation ainsi qu’un « brouilleur d’ondes » destiné à désactiver les balises ont été saisis.

À l’issue de leur garde à vue, ces trois Français, âgés de 30 à 41 ans, ont été présentés ce jeudi matin à un juge d’instruction en vue de leur mise en examen pour trafic de stupéfiants en bande organisée.

-le parisien

Vu sur le parisien. fr