Des salariés de la société marseillaise de forage Foraco qui se reposaient dans un camp installé dans le village nigérian de Toumour ont subi mercredi soir «une attaque terroriste» qui a fait huit morts.

L’entreprise, qui se présente comme le troisième foreur minier au monde, a déploré la perte de sept employés, tandis que la huitième victime est un fonctionnaire du ministère de l’Hydraulique.

Cinq autres personnes présentes dans le bâtiment, qui avait été choisi, selon Foraco, en accord avec les Forces Armées Nigériennes chargées de la protection du personnel, ont été blessées, dont deux grièvement.

-le Dauphiné

Vu sur le Dauphiné. com