Mardi après-midi, un homme de 33 ans comparaissait devant le tribunal correctionnel de Carcassonne, prévenu du vol de sept transformateurs à la régie municipale d’énergie électrique de Quillan.

Il a été relaxé « au bénéfice du doute ».

Les faits se sont produits entre le 31 mars 2014 et le 10 janvier 2016.

Durant ce laps de temps, la régie municipale d’énergie électrique de Quillan s’est fait voler sept transformateurs, pour un préjudice total de 28 450 €.

Le 16 janvier à 19 h 46, un piège photographique se déclenche à la régie, et alerte les gendarmes qui se transportent sur place.

Ils découvrent une Renault Express dans laquelle se trouvent deux transformateurs de 500 kg. Personne n’est sur les lieux, mais de nombreux papiers, au nom du prévenu, Benjamin, sont dispersés autour de la voiture, qui lui appartient également.

« pas de preuves, que des présomptions… » défend Maître Cormoul…

Le tribunal correctionnel a suivi ces réquisitions et a relaxé le prévenu.

-l’indépendant

Vu sur l’indépendant. fr