L’un des agresseurs, poursuivi pour vol avec violences, a été relaxé par le tribunal correctionnel bien qu’il ne soit pas venu en aide à la victime traînée par terre.

Vendredi 2 novembre, en début d’après-midi, une octogénaire est agressée à l’angle des rues Lenoir et de Mulhouse, au quartier Remicourt.

Deux hommes sont rapidement appréhendés par des témoins. Ils sont tous les deux incarcérés, l’un est mineur.

Le majeur, 20 ans, a été présenté, lundi 5 novembre, en comparution immédiate, prévenu de tentative de vol.

En 2016, il avait été condamné pour un vol à l’arraché à trois mois de prison avec sursis.

Faute de preuves, il a été relaxé et laissé libre. Le parquet peut toujours faire appel dans les dix jours.

Certes, par le passé, l’homme de 20 ans avait déjà été condamné à de la prison avec sursis parce qu’il avait déjà arraché un sac à main pour s’acheter du cannabis.   Cette fois-ci, les fines lames de la justice lui sont passées juste à côté puisque les trois magistrates ont considéré qu’il n’avait pas participé à cette tentative de vol.

Son beau-frère, par contre, sera jugé dans quelques mois, par le tribunal pour enfants.

En attendant, il a été placé en détention provisoire. Il est déjà mis en examen dans deux autres affaires de violences.

-courrier-picard