Des manifestants protestant contre la réouverture partielle du service des migrations de la préfecture de Mayotte ont jeté du piment vendredi sur les forces de l’ordre venues sécuriser la zone à Mamoudzou (chef-lieu de l’île), a indiqué le directeur départemental de la sécurité publique, Philippe Jos, à l’AFP.

Vers 08H00, une vingtaine de personnes, essentiellement des femmes, ont eu une altercation avec les gendarmes et policiers sécurisant la rue menant au service des migrations qui rouvrait le matin même.

Les manifestants ont notamment arrosé les forces de l’ordre de « poutou », une préparation liquide locale à base de piment, et ont touché deux agents à l’œil, a rapporté un de leurs collègues à l’AFP.

Un individu a été interpellé et placé en garde à vue pour « violences sur agent dépositaire de l’autorité publique », a indiqué Philippe Jos.

Outre des agressions verbales, des manifestants ont également giflé une étrangère qui se rendait avec sa fille au service des migrations et de l’intégration de la préfecture et ont déchiré les papiers d’identité d’un autre étranger, a précisé la police.

-Clicanoo.re

Lire plus