Avant l’affaire du Monoprix marseillais ayant refusé l’accès à un malvoyant et son chien dans le magasin, Ikea faisait parler d’elle, l’enseigne étant à l’origine d’une mise en garde à vue d’un père et de sa fille.

À Strasbourg, le 1er octobre, les deux protagonistes passaient à la caisse automatique du magasin mais auraient oublié de scanner des couvercles de boîtes qui ont leur propres code-barres.

Le vigile aurait appelé le directeur du magasin à la suite de cet oubli, lequel aurait ensuite appelé la police après une dispute avec son client.

Placés en garde à vue, ils n’ont été relâchés que trois heures après…

-la provence

Lire plus