« Caserne à vendre sur le Bon Coin »,

« Au secours »…

C’est le cri d’alerte lancé, ce jeudi matin 11 octobre par les pompiers du Centre d’intervention Louis-Rochat, rue de la Madeleine dans le 7e arrondissement.

Enchaînés devant le bâtiment, les sapeurs-pompiers dénoncent le manque de moyens après les départs non remplacés de cinq pompiers et d’un magasinier, « poste indispensable pour la préparation du matériel d’intervention ».

Avec ses 70 hommes, la caserne Louis-Rochat est le deuxième centre d’intervention de l’agglomération.

-le progrès

Lire l’article