Plusieurs fois par semaine un groupe de passeurs acheminait des migrants jusqu’à l’aire de repos de Champ Roland sur l’autoroute A26, près de Guignicourt.

Cinq hommes ont été interpellés, ils comparaissaient hier au tribunal correctionnel.

Parmi eux, une tête déjà connue des magistrats : Aso Wahid Rahim, 38ans, originaire d’Irak.

L’homme a été condamné à trois ans de prison par le tribunal le 5 octobre pour avoir blessé par balle trois hommes lors d’une rixe sur l’aire de repos de Champ Roland le 29 juillet 2018.

De retour à la barre du tribunal, il ne nie pas mais il minimise son rôle…

Pour le procureur, il a tout d’un meneur. « C’est la tête du réseau, celui qui organise et dirige le convoi », lâche le parquet qui requiert quatre ans de prison ferme contre l’Irakien.

Mais le procureur pointe aussi les quatre autres prévenus qui selon lui ont participé « activement » à ce trafic.

D’après l’enquête, chacun d’eux apportait soit une aide logistique, soit faisait le guet. Pour eux, le procureur réclame 30 mois ferme.

Les juges ont finalement condamné les quatre prévenus soupçonnés de complicité à 18 mois de prison et Aso Wahid Rahim à 3 ans de prison ferme.

Les juges prononcent par ailleurs pour chacun d’entre eux l’interdiction définitive du territoire français.

-lardennais

Lire