En presque six mois, c’est le cinquième agent blessé : quatre dans le quartier de la Grand-Mare, à Rouen, et un à Canteleu.

Quatre sont agents de médiation et le cinquième, chauffeur.

Selon quelques médiateurs rencontrés par Paris Normandie (sur la trentaine que compte ce service), cet état de fait serait dû à une modification de leur méthode de travail, imposée par la direction. « Elle veut qu’on reste dans les bus, à côté du chauffeur.

Elle veut nous faire devenir des agents de sécurité », explique l’un d’eux…

-Paris Normandie.fr

Lire plus